L'histoire du costume, les Grecs

La Grèce n'a pas seulement l'image classique qu'on y connaît. Oui, le vêtement drapé était la coutume. Très répendu, le drapé était attaché à l'épaule gauche avec une fibule. L'épaule droite était souvent dénudée. Par contre, les vêtements drapés n'étaient pas seulement blanc ou de la couleur naturelle de la fibre, même si souvent ils sont représentés ainsi. Chez les moins fortunés, les vêtements étaient de couleur naturelle ou bien, la majorité du temps, teints en brun. Les plus fortunés, eux, avaient droit à la couleur et aux motifs. Rouge, jaune, pourpre étaient les couleurs les plus populaires. Les motifs de fleurs et d'animaux étaient les plus présents.

 

La tunique ou chiton, se portait jusqu'aux chevilles pour les femmes et jusqu'aux genoux chez les hommes. Les tuniques étaient faites de coton (plus riche en plis, grâce à la souplesse de cette fibre) ou de laine. Une corde pouvait servir de ceinture au niveau de la taille.

 

Plus tard dans leurs coutumes vestimentaires, la tunique a aussi été pourvue de manches. Les vêtements étaient désormais drapés et cousus! Les cavaliers portaient aussi une cape agrafée sur l'épaule.

 

Comme vu la semaine dernière dans mon billet sur l'histoire du costume, les hommes et femmes portaient les cheveux longs. Ce n'est qu'après la victoire des Grecs sur les Perses que les cheveux longs étaient réservés aux femmes et aux jeunes garçons, qui, à la puberté, faisaient un don de leurs cheveux aux dieux.

 

Les tendances capillaires chez les Grecs étaient variées. Ils pouvaient orner leurs cheveux d'un filet, se faire un chigon à la nuque, mettre des rubans etc. Les femmes plus aisées portaient des diadèmes d'or et de pierres précieuses. Ce n'est qu'après la conquête romaine que les coiffures se diversifièrent et devinrent plus complexes. Frisures, ondulations et postiches étaient répendues. La barbe était réservée aux philosophes et aux sages.

 

Marcher pieds nus était coutume à l'intérieur et même à l'extérieur pour les moins fortunés. Les plus riches, eux, pouvaient porter des sandales à plusieurs lanières qui s'attachaient de différentes façons. Les courtisanes avaient des sandales dorées et cloutées sous la semelle qui laissaient une empreinte sur le sol. On pouvait y lire «suivez-moi»!

 

Les guerriers grecs se protégeaient d'une tunique en cuir à écailles métalliques et de jambières. La cavalerie portait le fameux casque avec le cimier en crin.

 

La semaine prochaine dans l'histoire du costume, les Romains.

Écrire commentaire

Commentaires : 0