Dessin, coupe et couture!

Beaucoup de travaux ces derniers temps, mon atelier est plutôt en désordre parce que je termine fin juin ma cinquième année d'études, à temps partiel, à l'école Adrienne Haute Couture! On peut dire que je suis en sprint de fin de session et que les travaux, eux, ils sont temps plein! ;)

Les trois premières années étaient orientées vers la couture, la confection de vêtements. Jupe, chemisier, veston, pantalon, robe, vêtements doublés et non-doublés étaient obligatoires pour bien comprendre la fabrication de ceux-ci et faire les bons choix de tissus, en plus de la réalisation d'échantillons des techniques de couture*.


*Une technique de couture est par exemple : comment effectuer la pose d'une fermeture éclair invisible de la bonne manière, ou bien faire la finition d'un vêtement à l'aide d'une couture française etc.


Par la suite, les deux autres années consistaient à l'apprentissage des patrons. J'ai dessiné plus de 100 patrons de toutes sortes pour remplir les pages, d'abord au brouillon, et ensuite au propre dans deux immenses cahiers.

Ce qui mène vers la réalisation de certains patrons à ma mesure pour bien assimiler la matière vue en classe. Donc, une fois le patron de base dessiné, on fait une copie de chacun des morceaux* sur papier de soie en y ajoutant les valeurs de couture. Ensuite, on taille le patron dans un coton d'essai et on coud.


*Certains patrons comme le pantalon se réalise en dessinant en premier lieu le devant, et ensuite, à partir de celui-ci, le dos. Donc, les deux parties sont une dans l'autre. C'est pourquoi nous devons recopier nos morceaux, pour les avoir de façon séparés. Il est aussi plus simple de cette manière d'ajouter les valeurs de couture.


La partie plus complexe est l'essayage qui en découle, car habituellement, il y a des ajustements à faire. Oui, nos propres mesures sont notre point de départ, mais une courbe dessinée grâce à une règle n'est pas nécessairement identique au premier coup de crayon à celle de nos hanches, par exemple. On peut aussi bien avoir à modifier la pince au buste, à allonger celles situées aux fesses et donner de l'ampleur aux hanches etc.

Après les différents ajustements on reporte les modifications sur notre patron papier et on le fait au propre sur carton. Nous avons maintenant une base! C'est à partir de celle-ci qu'il est possible de dessiner différents vêtements à notre mesure selon nos inspirations. Alors voilà le processus!

 

Mon dernier travail à remettre, consiste, à partir d'une illustration, de concevoir le patron de tous les morceaux! De la jupe, du corsage, des manches et poignets, ainsi que les poches, le col et pied de col, etc.

Il sera désormais possible pour moi de réaliser toutes mes idées vestimentaires! C'est pourquoi, l'année prochaine je serai de retour à l'école Adrienne Haute Couture pour une sixième année, dans un cours de création libre!!! J'ai déjà hâte à septembre!

 

J'espère vous avoir éclairé un peu sur la partie design de mon univers et le pourquoi je passe un grand nombre d'heures à m'isoler dans mon atelier. C'est pour faire ce qui me plaît! Voilà tout!

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Carla Ortelli (jeudi, 16 juin 2016 19:17)

    Bonjour,
    Je suis à la recherche d'une couturière pour un de mes projets. J'ai besoin qu'on confectionne un patron de wetsuits pour le surf.

    J'attend votre retour.

    Merci :)

  • #2

    Marie-Christine (mercredi, 22 juin 2016 18:03)

    Bonjour Carla,

    Merci de me contacter pour votre projet!
    Malheureusement, je ne suis pas familière avec ce type de produit, fit, confection et tissu.

    Au plaisir! :)